LES ÉCRANS SALAMANDRE
Accueil du site > Films archives > 2007 > LE VIEUX JARDIN

LE VIEUX JARDIN

de IM Sang-soo avec YUM Jung-ah, JI Jin-hee, YOON Hee-seok, KIM Yu-li, LEE Eun-sung

mercredi 11 avril 2007, par malek

Synopsis

Mai 1980, fuyant une manifestation réprimée par l’armée, Hyun-woo, jeune militant socialiste, trouve refuge dans la montagne auprès de Yoon-hee. Après avoir vécu une histoire d’amour passionnée, Hyun-woo fait le choix de retourner à ses activités politiques. Incarcéré dès son retour en ville, il sortira de prison 17 ans plus tard. Il redécouvre alors son pays et se souvient de son passé avec Yoon-hee.

Reperes historiques

26 octobre 1979 - assassinat du président Park Chung-hee. 12 décembre 1979 - Coup d’état du Général Chun Doo-hwan qui s’empare du pouvoir en contrôlant l’armée 17 mai 1980 - l’extension à la province de Kwangju de l’état de siège, en vigueur à Séoul, se traduit par des arrestations d’hommes politiques dans ce bastion de l’opposition et la fermeture d’universités. 18 mai 1980 - Un grand nombre des 5 000 manifestants civils et étudiants venus protester contre la fermeture de l’université Jônnam sont abattus par l’armée. 20 mai - L’hôtel de ville est pris par les manifestants. Alors que le soulèvement s’étend à d’autres villes de la région le 21, Kwangju est isolée le 22 mai et les assiégés commencent à s’armer. Une manifestation réunit 150 000 participants le 23 mai. Les insurgés forment des milices civiles armées. 23 mai - Le président américain Jimmy Carter apporte son soutien au gouvernement sud-coréen en appelant à un rétablissement de l’ordre. 27 mai - L’armée sud-coréenne entre dans la ville et déclenche une répression ayant causé officiellement deux cents morts, et jusqu’à plusieurs milliers selon les organisations de défense des droits de l’homme. Les soldats reprennent la ville. Kwangju sera surnommée : « le mémorial de la démocratie coréenne ».

IM Sang-soo

Né en 1962 et fils d’un critique de cinéma, IM Sang-soo étudie la sociologie avant de s’orienter à son tour vers le 7e art en intégrant la Korean Film Academy en 1989. Il passe de la théorie à la pratique par la voie de l’assistanat, notamment auprès d’IM Kwon-taek sur Kim’s War au début des années 90. En 1998, IM Sang-soo réalise son premier film, Girls’ Night Out, dans lequel trois femmes célibataires parlent crûment de sexualité. Après ce premier essai couronné de succès, le cinéaste continue d’ausculter la société coréenne avec Tears, qui conte la dérive d’une bande d’adolescents à Séoul. Il accède à la reconnaissance internationale grâce à Une Femme Coréenne, audacieuse étude de moeurs présentée en compétition à la Mostra de Venise en 2003. Deux ans plus tard, IM Sang-soo fait sensation sur la Croisette avec The President’s Last Bang, sélectionné à la Quinzaine des Réalisateurs, un film qui le voit s’attaquer à un autre sujet tabou : l’assassinat en 1979 du président Park Chung-hee. Si l’action du Vieux Jardin, démarre là où s’arrêtait celle de The President’s Last Bang, IM Sang-soo se confronte aussi à un nouveau genre pour lui en donnant naissance à un drame sur fond historique, en prenant le risque d’adapter le roman à succès de HWANG Sok-yong.

Filmographie

2006 Le Vieux Jardin
2005 The President’s Last Bang
2003 Une Femme Coréenne
2000 Tears
1998 Girls’ Night Out

Du livre au film

Avant d’être adapté par IM Sang-soo, le roman de HWANG Sok-yong a connu un véritable succès en Corée du Sud. Lors de sa parution en 2000, il s’est vendu plus de 80.000 exemplaires en seulement vingt jours. La critique n’est pas en reste et le roman reçoit de prestigieux prix littéraires. Après ce succès local, la réputation du livre franchit les frontières. « Le Monde des Livres » le nomme ainsi en 2005 dans sa sélection des meilleurs livres du moment. Rédigé lors de son exil en Allemagne et ses cinq ans d’emprisonnement pour s’être rendu en Corée du Nord, HWANG Sok-yong s’y inspire très largement de son expérience personnelle.

HWANG Sok-yong

Écrivain témoin de l’histoire contemporaine, HWANG Sok-yong a produit une oeuvre qui reflète les nombreux tourments traversés par son pays au XXe siècle. Dissident sous la dictature sud-coréenne puis emprisonné cinq ans pour son action en faveur de la réunification de la Corée, il est l’une des voix les plus importantes de la littérature asiatique actuelle.

P.-S.

Corée du Sud - 2006 - 1h52 - 2.35 - Dolby SRD SORTIE NATIONALE LE 11 AVRIL 2007 Les photos et le dossier de presse du film sont téléchargeables sur www.prettypictures.fr

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0